Conférence de Maître Fabien Rajon au lycée

A l’initiative de Mme Vernotte, enseignante en Français et en Humanités Littérature Philosophie (HLP), Maître Rajon, avocat médiatique mais aussi maire de La Tour-du-Pin de 2014 à février 2023 et auteur du livre « Aux côtés des victimes : les combats d’un avocat » Editions de l’Archipel  (2022), a animé une conférence au lycée mardi 4 avril sur le thème : "Médias et Justice : amis ou ennemis ?".

A l’attention des élèves de Seconde 2 et Seconde 3, de Première ayant choisi la spécialité HLP mais aussi des élèves volontaires de Terminale ayant choisi l’option Droit et Grands Enjeux du Monde Contemporain (DGEMC), il s'est exprimé sur les relations entre les médias et la justice, en témoignant notamment de son expérience d’avocat dans des affaires très médiatisées à l’échelle nationale en particulier en défendant la famille de Maëlys.

Après avoir présenté son parcours de formation aux élèves – droit et école de commerce-, Maître Rajon a rappelé qu’il était un avocat pénaliste, notamment spécialisé dans le droit des victimes.

Maître Rajon a d’abord expliqué les relations complexes et ambivalentes entre les médias et la justice, notamment dans le cas des faits divers au retentissement national. Il a rappelé aux élèves qu’il est normal que les médias rendent compte de la justice qui est rendue publiquement au nom du peuple. Il a aussi expliqué que l’avocat avait intérêt à communiquer notamment pour défendre les intérêts de son client mais aussi, pour se faire connaître en tant qu’avocat tout comme l’institution judiciaire peut avoir intérêt à le faire pour témoigner du travail des enquêteurs et de l’avancement d’une enquête.

Néanmoins, il a évoqué le problème des fuites et partagé son expérience d’avocat qui apprenait – par exemple dans l’affaire Maëlys- par voie de presse ou sur les chaînes d’info en continu certains éléments de l’enquête qui auraient dû rester secrets. Tout en reconnaissant le travail très fourni des journalistes spécialisés police/justice et leur très bonne connaissance des dossiers judiciaires, Maître Rajon a fait part de sa réserve quant à l’éthique de cette démarche journalistique qui conduit parfois les victimes à apprendre des révélations très choquantes par le biais des médias. En attribuant ces révélations à la concurrence que se livrent les médias et à la recherche permanente du scoop, il a déploré ce manque de prudence et de respect vis-à-vis des victimes.

Dans un second temps, Maître Rajon a évoqué les règles déontologiques -R.I.N. Règlement Intérieur National- de la profession d’avocat et expliqué concrètement aux élèves à quoi un avocat s’engage lorsqu’il prête serment : le devoir de probité par exemple mais aussi la liberté de conscience qui autorise l’avocat à refuser de défendre telle ou telle personne.

Il a détaillé les missions d’un avocat, qu’il a qualifié « d’éclairagiste ». Sur la base d’un dossier d’enquête, son rôle est, selon Maître Rajon de mettre en valeur tous les éléments favorables à son client dans le dossier pénal et ainsi d’éclairer les juges.

Du point de vue du client, le rôle de l’avocat est de défendre et conseiller son client, de dire avec transparence les risques encourus, ce qu’il vaut mieux dire ou ne pas dire lors de l’audience, ou encore de donner des informations difficiles à admettre, par exemple, le montant des réparations qui peut être jugé ridicule face au préjudice subi…

Enfin, Maître Rajon a longuement évoqué l’affaire Maëlys (2017-2022) et le long chemin parcouru aux côtés de la famille de la petite Maëlys qu’il a défendue. Il a témoigné de la difficulté de cette affaire qui a bouleversé l’opinion et mobilisé des moyens exceptionnels jusqu’à ce que Nordahl Lelandais avoue le meurtre de l’enfant en février 2018.

Maître Rajon a expliqué la façon dont il a choisi de bâtir sa plaidoirie au terme de cinq années de coopération avec la famille de Maëlys. Il choisit la plaidoirie en miroir : mettre en contraste la joie et la légèreté d’une fête de famille un soir de fin d’été avec l’horreur absolue dans laquelle la famille de la petite Maëlys a basculé en quelques minutes et pour toujours. L’immense émotion qui a gagné la salle d’audience témoigne de l’efficacité de sa plaidoirie et de sa capacité à convaincre les jurés de l’ignominie de l’individu qui a « arraché Maëlys à la vie ». Maître Rajon a ensuite rappelé la sentence à l’issue du procès- Nordhal Lelandais reconnu coupable de meurtre -mais pas d’assassinat ni de viol- et une réclusion à perpétuité avec une période de sûreté de 22 ans.

Cette conférence a captivé les élèves présents et suscité de nombreuses questions très pertinentes, témoignant de leur intérêt pour ce thème des relations entre la justice et les médias, des métiers du droit et du domaine du droit en général.

Nous remercions vivement Maître Rajon pour sa disponibilité et pour la qualité de sa conférence à l'attention de nos élèves.

 

copyright illustrations : Canva

 

 

 

 

 

Dernières actualités

Lectures et Films été 2024

  Afin de préparer la rentrée Vous trouverez en cliquant sur le lien ci-dessous la ( … )

En savoir plus >

Calendrier Bac et permanences du lycée été

Calendrier du Baccalauréat et résultats Vendredi 14 juin matin : Épreuve écrite anticipée de Français ( … )

En savoir plus >

Prix Lycéen du Livre de Philosophie 2023.2024

A l’initiative de Mme Bourdat, enseignante de Philosophie, 26 élèves de Terminale ayant choisi l’enseignement ( … )

En savoir plus >