Des nouvelles de « Derrière le blob »

Grâce à leur enseignante en Sciences de la Vie et de la Terre, les élèves de 2nde G1-G2-G5-G3 Biotechnologies, de 1ère G1 et 1ère G8 Enseignement scientifique et Spécialité SVT, de TG2 et TG10 sont engagés dans l'expérience de science participative "Derrière le Blob, la recherche", proposée par le CNRS sur le blob, cet être unique et fascinant. 

Quelques nouvelles du blob du lycée en cette fin d'année scolaire

Tous les jours, les élèves, très impliqués, mettent en place des expériences de croissance selon le protocole, ils coupent une moitié de blob qu'ils transfèrent dans une nouvelle boîte de Petri, contenant une gélose pour l'hydrater, la seconde moitié de la boîte étant complétée avec des flocons d'avoine pour le nourrir. Ils cherchent donc à voir la capacité du blob à se développer au bout de 7 h sur l'autre moitié de boîte. La seconde expérience teste sa capacité à explorer l'espace sur la même durée de 7h. On dépose sur une boîte gélosée, un disque de blob au centre de la boîte et nous mesurons son déplacement en 7 h d'expérience. Chaque jour, les élèves mettent en place 4 blobs contrôles pour l'étude de la croissance, 8 blobs contrôles pour l'étude de l'exploration et même chose pour le blob essai.

Au bout de 7 heures se fait la lecture des résultats par prise de 24 photos quotidiennes, comprenant tous les éléments nécessaires au CNRS pour analyser les résultats.

Trois des quatre protocoles ont déjà été mis en place : le protocole 1, les blobs expérimentaux subissaient une augmentation progressive de la température allant de 26 à 32°C, augmentation de 2°C/jour et le 5ème jour redescente à température ambiante. Le protocole 4, le blob expérimental était placé 3 jours à 32°C puis les 2 jours suivants à température ambiante, enfin le protocole 6 : 4 jours à 32°C, le 5ème à température ambiante, sachant que les blobs témoins restent à température ambiante tout au long de l'expérience.

Le dernier, le protocole 7, commencé le 3 juin, consiste à mettre le blob expérimental à 32°C tous les 2 jours, et le redescendre à température ambiante les autres jours. En photo : le blob début juin.

L'hypothèse du CNRS semble bien être validée puisque nos élèves ont pu constater que le blob souffre des périodes de chaleur qu'ils lui font subir, aussi bien dans sa croissance que dans sa capacité à explorer pour chercher de la nourriture.

Rappel de ce qu'est le dispositif "Derrière le blob"

L'objectif de cette expérience qui rassemble des milliers de volontaires en France, consiste à élever (hydrater, nourrir) et étudier cet organisme unicellulaire - ni animal, ni végétal, ni champignon- dans différentes conditions afin d’analyser à terme les répercussions que le changement climatique pourrait avoir sur cet organisme des sous-bois tempérés. Les élèves vont ainsi respecter des protocoles d'expérimentation, effectuer des relevés, communiquer des résultats et les interpréter. Les expériences ont débuté le 2 mai dans les labos du lycée avec des observations à heure fixe et se dérouleront sur des périodes de 5 jours à chaque fois. 

Les objectifs pédagogiques sont multiples quel que soit le niveau des élèves impliqués : familiariser tous les élèves à la démarche scientifique mais aussi étudier le fonctionnement d'une cellule et le métabolisme au niveau seconde, comprendre l'exigence de la recherche fondamentale au niveau première ou encore le réchauffement climatique en classe de terminale.

 

Dernières actualités

Le Pass’Région

La Région a mis en place la gratuité des manuels scolaires* pour tous les lycéens notamment ( … )

En savoir plus >

Sortie au Mont Ventoux en SVT

Les 90 élèves de 1ère ayant choisi l’enseignement de Spécialité SVT (Sciences de la Vie ( … )

En savoir plus >